Vous êtes ici : Accueil > Le chalet des Rêves > Traces d’un passé qui semble lointain
Publié : 5 avril

Traces d’un passé qui semble lointain

Traces d’un passé qui semble lointain mais où l’on écrivait déjà sur les murs pour laisser une trace de son passage.

JPEG - 72 ko

Qui était ce Georges Simond passé par là le 31 juillet 1919 ?

Marie Simond qui était au chalet du 31 aout au 4 septembre 1917 a-t-elle revu son mari qui était à Saint Quentin au plein milieu des combats ?

JPEG - 57.4 ko

En 1919, au lendemain de la Grande Guerre, malgré l’hécatombe causée par les 5 années de conflit, l’alpage des Rêves était encore entretenu et sa vocation agricole subsistait.

JPEG - 62.2 ko
JPEG - 233.3 ko

En 1933, les Rêves ont encore été fauchés :

JPEG - 66.5 ko