Vous êtes ici : Accueil > Mon jardin potager. > Les kiwis. > Le choix de l’espèce Starella.
Publié : 24 octobre 2009

Le choix de l’espèce Starella.

Comme je l’ai dit dans, nous apprécions beaucoup ce petit fruit bien agréable au cœur de l’hiver.

Il existe plusieurs plantes qui se ressemblent : les kiwis et les kiwaïs. ils font tous partie de la famille des Actinidias. Une particularité des actinidias est que la plupart des variétés ne sont pas autofertiles. C’est à dire qu’il y existe des pieds femelles et des pieds mâles : les pieds femelles ne portent que des fleurs femelles et les pieds mâles que des fleurs mâles. Pour espérer avoir des fruits, il faut donc, pour la plupart des espèces d’actinidia, avoir un pied mâle pour 3 pieds femelles.

Les kiwaïs (actinidia arguta) sont originaires du nord de l’Asie et supportent des températures inférieures à -20°C. Certaines variétés comme Issaïe sont autofertiles (il n’y a pas besoin de pied mâle pour féconder les fleurs), d’autres exigent un pollinisateur mâle. Plusieurs variétés sont disponibles chez Baumaux.

Les kiwis (actinidia deliciosa) sont les kiwis classiques que l’on trouve dans le commerce. Cette plante craint plus le froid que les kiwaïs mais ses fruits sont plus gros.

Parmi les espèces disponibles, j’ai choisi une variété suisse : Starella. Elle est décrite comme étant "une variété sélectionnée pour les régions froides, très résistante au gel d’hiver, produisant de très gros fruits aromatiques".

JPEG - 41.5 ko

Je recherche d’ailleurs une personne maîtrisant le Suisse Allemand pour me traduire la fiche ci-dessus. Merci d’avance.

Cette variété a besoin d’un pied mâle car sur les pieds femelles, il n’y a que des fleurs femelles, elle n’est pas autofertile.
Comme il n’existe pas de Starella mâle, j’ai pris un pied Atlas mâle.
Toutes ces variétés sont disponibles chez Baumaux qui dispose comme toujours d’un choix impressionnant.

J’ai donc commandé mes trois pieds début octobre et moins d’une semaine plus tard, je recevais le tout par la Poste dans un beau colis.
Les pieds ont été plantés en contre espalier, proche du garage de ma voisine en espérant qu’il les protège des dernières gelées du printanières.

JPEG - 143.6 ko
Les trois pieds en contre-espalier

Le pied mâle Hayward est entre les deux pieds femelles Starella, c’est de cette façon qu’il y aurait la meilleure fécondation.

JPEG - 135.2 ko
Un pied femelle bien protégé.

2 Messages