Vous êtes ici : Accueil > Mon jardin potager. > Les ravages du campagnol terrestre.
Publié : 26 mai 2010

Les ravages du campagnol terrestre.

Dans la région, tous les ans, à la fin de l’hiver, au moment où la neige fond, c’est la hantise. Comment va-t-on retrouver les prés et les jardins ?

Cette peur est crée par un petit rongeur, le campagnol terrestre. Il mesure environ 15 cm sans la queue, ce n’est donc pas le petit campagnol des champs !
Il vit dans des terriers et il passe l’hiver entre le sol et la neige qui le protège du froid.

Cet animal est herbivore et pour passer l’hiver, il boulotte tout ce qui passe à portée de ses incisives.

Les bulbes de fleurs, les carottes oubliées, les betteraves, tout y passe !
Il s’attaque même aux écorces des framboisiers et aux racines des arbres fruitiers :

Il y a quelques années, en 1 hiver, ils m’ont détruit 3 jeunes pommiers et écorcé tous mes framboisiers jusqu’à 50 cm de haut.

Pour s’en débarrasser ou au moins limiter les dégâts, il n’y a pas beaucoup de solutions : les grains empoisonnés (mais cela contamine toute la chaine alimentaire) et les pièges.
Le poison non merci ! Il reste donc les pièges.

Eviter les pièges à taupe à placer dans les galeries, c’est impossible à armer et à poser, c’est donc inefficace.
Il reste donc un nouveau piège : le Topcat.
Ce piège fait en Suisse est une merveille : facile à poser, rapide, et surtout très efficace. Il est par contre un peu difficile à trouver en France et il est relativement cher. Mais comme il est construit en inox, il est quasiment indestructible, vous l’aurez pour longtemps.

Pour le poser rien n’est plus simple, voici une petite vidéo expliquant le piégeage.

IMG/flv/campagnols.flv

Bonne chasse !

3 Messages

  • Les ravages du campagnol terrestre.

    Septembre 2010, par

    Un bon chat ça marche aussi pour les délicieux campagnols.
    Bon j’étais venu voir les abeilles, mais trop bon ton site , je visite le potager et le poulailler ; Ça m’éclate parce que moi aussi je fais pas mal d’expériences dans le genre avec tous les gags qui vont avec .J’ai envie de me lancer dans l’apiculture, car cette année je n’ai eu la récolte fruitière que me laissait présager une superbe floraison. Pas une abeilles sur les arbres, et finalement quelques fruits moches et tordus.

    • Les ravages du campagnol terrestre.

      Septembre 2010, par Manuel

      Nous avons bien un chat mais ce félin fêlé comme diraient mes enfants (adeptes de L’Age de Glace) et juste bon à jouer avec les campagnols. Il nous en ramène quelques uns, les utilise pour jouer, les dissèque, tache les murs avec leur sang ...
      Le piège, c’est barbare mais cela apaise le jardinier : c’est la Loi du Talion "Oeil pour oeil, dent pour dent".

      Pour les floraisons, malgré les ruches ce n’a pas été terrible.
      Les pruniers, les poiriers et les pommiers étaient couverts de fleurs mais nous avons eu trois semaines de pluie et presque de neige. Bilan : 0 mirabelles, 0 pommes et 2 poires.

      Merci de votre visite.

      Manuel

  • Les ravages du campagnol terrestre.

    Février 2012, par yahann

    Merci pour cette information tres. PS : je tien a souligner votre jolie texte.

    procurer votre pneu neige