Vous êtes ici : Accueil > Apiculture

L’Abbé Emile Warré a conçu une ruche particulière, son format, son absence de cadre, son aération ne correspondent pas au standard couramment admis.
La conduite de la Ruche Warré s’oppose encore à la conduite des ruches classiques. Une colonie dans une ruche Warré produit moins que dans une ruche classique, c’est souvent le cas car l’apiculteur doit laisser assez de miel à sa colonie pour qu’elle passe l’hiver. Avec une Warré, le nourrissage doit être l’exception, le sirop de sucre est uniquement là en cas d’urgence.
La nourriture naturelle de l’abeillle est le miel, pas le sucre de betterave !
La Ruche warré est carrée, ses éléments ont tous les mêmes dimensions, il n’y a pas de cadre et on agrandit généralement par le bas.

Sous-rubrique

Articles

  • Première vraie récolte ! - Août 2015

    Depuis plusieurs années, j’attendais cela avec impatience. Voici quelques images de la récolte en famille dans la cuisine :
    On désopercule les rayons :
    Les gourmands font le ménage des coulures :
    Il en reste un peu dans le coin :
    On extrait avec l’extracteur du voisin :
    Un petit filtrage avant de tout verser dans le maturateur pour décanter un peu la cire restante :
    En film : (...)

  • Un bon bricolage en perspective. - Mai 2013

    Que peut-on bien faire avec cette belle cuve en inox 18/10 ?

  • Bilan de l’hiver : 3 sur 4. - Avril 2013

    C’est officiel, 3 ruches ont réussi à passer l’hiver.
    Elles sont en pleine forme et profitent du beau temps pour rentrer du pollen en pagaille.

  • Ruches sous la neige - Mars 2013

    Comme il est tombé 85 cm de neige en moins d’une semaine, il a fallu que je déneige les entrées de mes ruches.
    Voici quelques images de cette belle neige précoce.
    Le chemin d’accès est barré par un énorme tas.
    Les ruches sous la neige :
    Des branches n’ont pas résisté, il a fallu les couper :

  • Renouée du Japon - Septembre 2012

    Cette plante invasive est de plus en plus présente sur le bord du Giffre. Ce sont de vrais bosquets qui apparaissent de plus en plus souvent.
    Elle étouffe les autres plantes, elle participe à l’érosion des berges en ne fixant pas le sol durant l’hiver, cette plaie végétale à un seul intérêt, elle fleurit tard, à un moment ou la flore est plutôt maigre.
    Et cela plait aux abeilles (...)

  • Qui est ce serial-killer ? - Septembre 2010

    Quel peut être le responsable de ce carnage ?
    Une piste ?
    Le frelons asiatique n’est normalement pas encore chez nous.
    Un oiseau gourmand ?

  • Les comptes du ruchers en 2010. - Avril 2010

    "Compter le temps passé au jardin", cette idée m’est venue en visitant le magnifique blog de la Reptily-Family. Je reprends l’idée et je l’applique à mon modeste rucher. Ruche n°DateTemps passéTravail effectuéCoûtRécolte 1 10/01/10 5’ déneigement entrée Février 2010 Ruche n°DateTemps passéTravail effectuéCoûtRécolte 1 17/02/10 10’ Pose d’un pain de Candy 6.50€ 21/02/10 30’ Déneigement rucher et épandage de cendre pour favoriser la fonte de la neige restante 1 25/02/2010 10’ Changement du plateau de (...)

  • La situation de mon rucher. - Février 2009

    Mon futur rucher sera implanté au bout de mon jardin. Nous sommes situés à 850 m d’altitude, en Haute-Savoie. Si l’on considère que les abeilles butinent dans un rayon de 1 km, voici la zone de butinage à laquelle elle auront accès :
    Dans cette zone, on trouve des forêts de sapins, d’épicéas, de frênes, quelques tilleuls, beaucoup de fruitiers (pommiers, poiriers et pruniers). On trouve aussi des prairies où les vaches broutent, des prairies de fauche. L’altitude de la zone varie entre 700 m dans la (...)

  • Mes essaims. - Février 2009

    J’ai essayé l’été dernier de construire une ruchette pour essayer d’attirer un éventuel essaim vagabond mais je n’ai pas eu de succès, à la fin de l’été, je n’avais toujours pas de locataires dans mes ruches !
    Un ami de mes parents m’a promis une ruche Dadant complète pour le printemps 2009. Comme la conduite d’un Dadant ne m’intéresse pas, je vais essayer de transvaser l’essaim et la vieille reine dans une de mes ruches rondes. Je vais laisser le couvain dans la Dadant et j’espère que les abeilles restantes (...)

  • Les origines de tout cela. - Février 2009

    A la fin du printemps 2008, un de mes amis m’a parlé d’apiculture. J’étais déjà sensibilisé à la problématique de la pollinisation des végétaux de mon jardin par la lecture de la revue "Les Quatre Saisons du jardin bio"
    Il m’a parlé surtout de la Ruche Solaire crée par Maurice Chaudière, elle permet de récolter le miel sans le matériel traditionnellement indispensable. Comme elle n’était pas disponible, j’ai cherché sur le web et je suis tombé sur la Ruche Warré et sur le livre de l’Abbé Emile Warré. J’ai (...)

  • 3 sur 4, pour l’instant ... - Février 2013

    En allant nourrir les ruches, j’ai constaté qu’une des 4 était morte. Cela faisait plusieurs semaines que la population était faible, la colonie ne consommait pas beaucoup contrairement aux 3 autres.
    Voila ce qui restait comme population :
    Les abeilles étaient toutes mortes, certaines étaient enfoncées dans les cellules. On dit généralement qu’elles sont mortes de faim dans ce cas là, mais il y a toujours eu du candy juste au dessus de la grappe.
    La ruche n’était pas non plus bourdonneuse, la (...)